LOA : les conditions de la location avec option d’achat

Si le plaisir d’acquérir une nouvelle voiture reste indescriptible, les moyens pour y arriver constituent une autre paire de manches. Pour faciliter la démarche, les responsables des grandes sociétés de distribution automobile ont mis sur le marché le leasing LOA. Le principe peut sembler attractif au premier abord, mais il recèle également de points beaucoup plus prohibitifs. Avant de s’y engager, il convient alors d’en connaitre toutes les conditions.

Qu’est-ce que la LOA ?

Le concept a été inventé il y a quelques années, avec le développement de l’économie de consommation. Le leasing LOA ou Location avec Option d’Achat permet à tout le monde, particulier comme entreprise, de louer la voiture dont il a besoin, avec la possibilité d’en devenir propriétaire en fin de contrat. Si le marché concernait surtout les véhicules neufs dans les débuts, aujourd’hui il s’étend également sur les automobiles d’occasion, et même à d’autres catégories de machines. En langage particulier, le terme indique clairement une location avec promesse de vente, mais dans le monde professionnel, l’on parle plutôt de crédit-bail.

Les conditions de fonctionnement

Le contrat de leasing LOA s’établit entre un consommateur, particulier ou professionnel, et un organisme financier qui officie en propriétaire du véhicule mis à la location. Le prix de ce dernier se place en base de calcul sur les mensualités à payer par le locataire. Il permettra de définir le montant du loyer mensuel, la valeur résiduelle, et éventuellement, le coût d’un premier apport ou d’un dépôt de garantie. Il indique également l’option de sortie de contrat, à savoir le rachat du bien par le loueur ou sa restitution, ainsi que toutes les clauses y afférentes. Le locataire dispose d’un délai de sept jours à partir de la date de signature du contrat pour se rétracter, en cas de changement d’avis.

Avantages et risques

Le principal atout de ce recours se matérialise par le fait de pouvoir posséder un véhicule sans avoir à tout payer en une seule fois. En outre, les frais relatifs à l’entretien et aux formalités d’usages peuvent être connus à l’avance. Cependant, le leasing LOA présente quand même des points moins alléchants. En effet, toutes les charges administratives (assurance, carte grise) et d’entretien incombent généralement au locataire. Pire, en cas de sinistre, ce dernier ne peut se dégager du contrat, qui l’oblige à payer le reste du montant de la location selon les conditions stipulées dans l’accord dument signé.