Comment acheter une voiture d’occasion sereinement ?

L’achat d’une voiture d’occasion peut quelquefois être un vrai parcours du combattant. Cette entreprise peut être sujette à des risques de tout genre spécialement liés au vrai état du véhicule. Découvrez dans cet article quelques conseils utiles lorsque vous envisagez d’acheter de telles voitures.

Achat en concession ou à un particulier ?

Avant toute chose, la question fondamentale qu’il faudra se poser est la suivante : acheter un véhicule chez un professionnel ou à un particulier ? Même si traiter avec un particulier est en général une manière de bénéficier d’un tarif plus attractif, vous n’êtes pas en mesure que la vente sera exempte de problèmes. En acquérant votre véhicule d’occasion en concession, vous bénéficierez avant tout d’une assurance valable 3 mois. Le plus important est que vous soyez assuré de la fiabilité de votre interlocuteur et de sa crédibilité. De surcroît sachez qu’un concessionnaire peut proposer à ses clients la reprise de leurs anciennes voitures lorsqu’ils font appel à ses services, un avantage de taille pour certains d’entre vous. Toutes les raisons pouvant amener un client à opter pour un professionnel n’éclipsent pas la possibilité d’envisager l’achat d’un véhicule d’occasion chez un particulier.

Lors de l’acquisition d’une voiture d’occasion, il est essentiel de demander des informations sur les prix du marché. Un tarif très élevé ne sera pas un bon investissement, tandis qu’un tarif très bas cachera généralement une désagréable surprise. Pour estimer la valeur du véhicule qui vous intéresse, consultez sa cote argus. Celle-ci est calculée en fonction de divers critères comme la date de mise en circulation, le type d’énergie ou encore les options présentes dans le véhicule.

Quelques documents importants à vérifier

Avant de signer un contrat de vente d’une voiture d’occasion, l’acheteur doit l’essayer. Des documents sont également à vérifier. Il s’agit par exemple, du carnet d’entretien, de la carte grise, des factures des réparations, du contrôle technique, d’un certificat de cession, du contrôle technique… autant de documents qu’il vous faut réclamer au vendeur et s’assurer de leur authenticité. Il se peut que vous voyiez une différence entre les informations contenues dans les papiers et la réalité. Qu’il s’agisse d’un achat de véhicule de particulier à particulier ou d’un achat chez un professionnel, dans ce cas, il est préférable de ne pas procéder à l’achat. En effet il peut s’agir de documents frauduleux et non authentiques ou bien attestant de la mauvaise foi du vendeur qui souhaite maquiller certains défauts de son véhicule.